• Accueil
  • > la Ficam réagit aux mesures adoptées à l’assemblée nationale.

la Ficam réagit aux mesures adoptées à l’assemblée nationale.

11 12 2012

la Ficam réagit aux mesures adoptées à l’assemblée nationale. baa2e0e43a54cf28df568f21c5999057-300x105  Actualités professionnelles | 09/12/2012

   La Fédération des Industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia se félicite de l’adoption ce matin     à l’Assemblée Nationale des mesures tant attendues par sa filière et des milliers d’intermittents en faveur d’une relocalisation de la Production nationale.

Répondant au constat d’une délocalisation galopante en voie d’atteindre 40% de notre production, les Amendements présentés par Messieurs BLOCHE, MUET et BACHELAY avec le soutien déterminant de Madame Aurélie FILIPPETTI, Ministre de la Culture, portent désormais à 4 M€ le plafond accessible aux films français et à 10 M€ celui des Productions étrangères tournant en France.

Complétées de certains aménagements qui optimiseront les dépenses de production sur le territoire, et malgré certaines restrictions demandées par la Commission des Finances de l’Assemblée, ces mesures rapprochent enfin l’attractivité française de celles de ses voisins européens. Ainsi, 1€ de crédit d’impôts produira 7€ dans l’économie française.

Près de 70% des films de plus de 10 M€ (et 40% de l’ensemble de la production annuelle) s’étant délocalisés en 2012, la FICAM considère que ce premier pas, s’il est aussi franchi par le Sénat, permettra de reconstituer dès 2013 les milliers d’emplois perdus ces dernières années.

Enfin, la FICAM salue l’initiative du Ministre du Redressement productif, Monsieur Arnaud MONTEBOURG et l’ensemble du Gouvernement qui, en inscrivant ces mesures au cœur du Pacte de Compétitivité, soulignent le rôle de l’Industrie cinématographique et Audiovisuelle dans la relance économique, notamment par l’investissement qui permet aux Industries techniques d’offrir une excellence technologique au service de la Création.

La Fédération des Industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia se félicite de l’adoption ce matin à l’Assemblée Nationale des mesures tant attendues par sa filière et des milliers d’intermittents en faveur d’une relocalisation de la Production nationale.

Répondant au constat d’une délocalisation galopante en voie d’atteindre 40% de notre production, les Amendements présentés par Messieurs BLOCHE, MUET et BACHELAY avec le soutien déterminant de Madame Aurélie FILIPPETTI, Ministre de la Culture, portent désormais à 4 M€ le plafond accessible aux films français et à 10 M€ celui des Productions étrangères tournant en France.

Complétées de certains aménagements qui optimiseront les dépenses de production sur le territoire, et malgré certaines restrictions demandées par la Commission des Finances de l’Assemblée, ces mesures rapprochent enfin l’attractivité française de celles de ses voisins européens. Ainsi, 1€ de crédit d’impôts produira 7€ dans l’économie française.

Près de 70% des films de plus de 10 M€ (et 40% de l’ensemble de la production annuelle) s’étant délocalisés en 2012, la FICAM considère que ce premier pas, s’il est aussi franchi par le Sénat, permettra de reconstituer dès 2013 les milliers d’emplois perdus ces dernières années.

Enfin, la FICAM salue l’initiative du Ministre du Redressement productif, Monsieur Arnaud MONTEBOURG et l’ensemble du Gouvernement qui, en inscrivant ces mesures au cœur du Pacte de Compétitivité, soulignent le rôle de l’Industrie cinématographique et Audiovisuelle dans la relance économique, notamment par l’investissement qui permet aux Industries techniques d’offrir une excellence technologique au service de la Création.

La Fédération des Industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia se félicite de l’adoption ce matin à l’Assemblée Nationale des mesures tant attendues par sa filière et des milliers d’intermittents en faveur d’une relocalisation de la Production nationale.

Répondant au constat d’une délocalisation galopante en voie d’atteindre 40% de notre production, les Amendements présentés par Messieurs BLOCHE, MUET et BACHELAY avec le soutien déterminant de Madame Aurélie FILIPPETTI, Ministre de la Culture, portent désormais à 4 M€ le plafond accessible aux films français et à 10 M€ celui des Productions étrangères tournant en France.

Complétées de certains aménagements qui optimiseront les dépenses de production sur le territoire, et malgré certaines restrictions demandées par la Commission des Finances de l’Assemblée, ces mesures rapprochent enfin l’attractivité française de celles de ses voisins européens. Ainsi, 1€ de crédit d’impôts produira 7€ dans l’économie française.

Près de 70% des films de plus de 10 M€ (et 40% de l’ensemble de la production annuelle) s’étant délocalisés en 2012, la FICAM considère que ce premier pas, s’il est aussi franchi par le Sénat, permettra de reconstituer dès 2013 les milliers d’emplois perdus ces dernières années.

Enfin, la FICAM salue l’initiative du Ministre du Redressement productif, Monsieur Arnaud MONTEBOURG et l’ensemble du Gouvernement qui, en inscrivant ces mesures au cœur du Pacte de Compétitivité, soulignent le rôle de l’Industrie cinématographique et Audiovisuelle dans la relance économique, notamment par l’investissement qui permet aux Industries techniques d’offrir une excellence technologique au service de la Création.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




laubedufantastique |
kelhorreur |
sslstreaming |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | celine fait son cinema
| Culture Cinématographique d...
| BRAD ET ANGELINA